Statement by Maurucio de Vengoechea, IAPC President, on the Seamless Transition of Power with Inauguration of President Joe Biden

20 January 2021

Voir les photos de la conférence ici .

Quelque 120 participants de 26 pays ont été profondément impressionnés par la 52e Conférence mondiale de l'IAPC, qui s'est déroulée lors d'une croisière sur le Danube de Passau à Vienne du 8 au 12 novembre 2019. Sous la question générale de la conférence: «La démocratie sous pression?», une cinquantaine d'intervenants ont fait des présentations et ont discuté du développement mondial de la démocratie en plus de révéler les dernières tendances de la campagne politique.

Un début exceptionnel avec Max Zirngast

La conférence a commencé avec le journaliste autrichien Max Zirngast, qui avait été inculpé en Turquie en 2018 pour appartenance à une organisation terroriste et passé plus de trois mois dans une prison de haute sécurité avant d'être acquitté en septembre 2019. Il a non seulement décrit les développements en Turquie, mais a également présenté un examen global qui confirme les préoccupations légitimes concernant l'état de la démocratie dans le monde. L'introduction a été présentée par l'ancien président de l'IAPC Volker Riegger. En outre, la session «Démocratie en danger» a également présenté de nombreux exemples provenant de pays du monde entier où la qualité de la démocratie a été compromise. À cet égard, une discussion sur la situation en Amérique latine, en Russie et en Scandinavie a été animée par Faye Diamond / USA et a réuni Mauricio De Vengoechea / Colombie, Ekaterina Egorova / Russie ainsi que Torbjörn Sjöström / Suède.

La montée des femmes et le défi auquel nous sommes confrontés

La première matinée de la 52e Conférence mondiale s'est terminée par une table ronde stimulante sur le rôle et les défis des femmes dans la société. Animée par Mina Jordeby / Suède, la discussion a réuni Regula Bühlmann / Suisse, Ondine Fortune / USA, Milica Katic / Serbie et Justine Gaspar / Malte.

Visite du mémorial de Mauthausen

L'après-midi du premier jour de la conférence a été marqué par une commémoration des horreurs de la Seconde Guerre mondiale. La visite guidée de l'ancien camp de concentration de Mauthausen près de Linz et, en particulier, l'observation d'une minute de silence à l'appel nominal avec des lectures de Faye Diamond et Marcel Wieder a été une expérience extrêmement décevante pour de nombreux participants. L'événement s'est conclu par une présentation de l'ancien président autrichien, le Dr Heinz Fischer, sur «La démocratie sous pression - apprendre du passé», présentée par Sepp Hartinger / Autriche. Dans son discours, le Dr Fischer a jeté un éclairage détaillé sur le contexte de cette histoire et a souligné les leçons à en tirer.

L'Europe comme point de départ du deuxième jour

La deuxième journée de la conférence a débuté par une session sur l'Europe et l'UE au cours de laquelle l'ancien Premier ministre slovène et député européen de longue date Alojz Peterle ainsi qu'Andreas Pfeifer, chef du département éditorial de politique étrangère de l'Austrian Broadcasting Corporation ORF et Gerda Füricht-Fiegl de l'Université du Danube à Krems a examiné divers problèmes et a esquissé des pistes et des solutions. La session était animée par Susanne Hartinger / Autriche.

Nouvelles tendances de la communication politique

Un autre thème thématique a consisté en des présentations sur les dernières tendances du monde entier. Les participants ont suivi les présentations avec beaucoup d'intérêt. Animée par la présidente du programme Melissa Cressey / États-Unis, des nouvelles passionnantes d'une grande variété de disciplines de la campagne ont été présentées par Feyi Akindoyeni d'Australie ainsi que Adam Hyland, Aubrey Montgomery, Josh Nanberg et Brent Buchanan des États-Unis.

Session Autriche à l'Université du Danube

L’un des principaux problèmes débattus à l’université du Danube dans l’après-midi était l’état de la politique autrichienne. Animé par Christoph Hofinger, ce segment présentait des contributions de Katrin Praprotnik, Tamara Ehs et Judith Kohlenberger. Une dégustation de vin inspirante au Nikolaihof, le plus ancien domaine viticole du monde, et une visite nocturne exclusive à la galerie d'art Krems ont complété le programme de la journée avant le départ du croiseur de la conférence pour Vienne.

Politique américaine et élections dans le monde

La troisième journée de la conférence a débuté par une présentation en tant qu'invité de Jim Gilmore, l'ambassadeur américain auprès de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). Il a souligné l'importance de l'organisation pour le monde avant de se consacrer à son thème: «Le président Trump a-t-il changé la démocratie?» La session était animée par Tom Edmonds / USA. Suite à cela, les évaluations concernant l'élection présidentielle américaine de 2020 ont été esquissées par Doc Sweitzer pour les démocrates américains et Matt Klink pour les républicains américains dans un segment organisé par Dave Catanese devant Kehinde Bamigbetan / Nigeria, Marilu Brajer / Argentine, Marcel Wieder / Canada, Necati Özkan / Turquie et Jan Juul Christensen / Danemark ont ​​présenté des campagnes électorales du monde entier lors d'une session présidée par Crystal Martin / USA.

Remise de la médaille de l'IAPC pour la démocratie en tant que grande finale

La partie officielle de la 52e Conférence mondiale s'est terminée par l'attribution de la Médaille de la démocratie de l'IAPC à Ekrem Imamoglu, le nouveau maire d'Istanbul. Le prix a été reçu en son nom par Emrah Sahan, coordinateur du projet de la campagne électorale d'Istanbul, notamment pour avoir mené une campagne électorale sans agression et pour ses efforts de pacificateur après l'annulation des premières élections à Istanbul.

Visite à UNO-City Vienne

Un autre point fort du programme d'accompagnement a été une visite guidée de UNO-City Vienna et une présentation donnée par Martin Nesirky, Directeur d'UNIS Vienne.

Le prix pour l'ensemble de ses réalisations est allé à Sepp Hartinger

Lors du dîner de gala final à bord, Sepp Hartinger, Autriche, membre de l'IAPC depuis 1982 et son président de 1999 à 2001, a reçu le «Joe Napolitan & Michel Bongrand Founder Award for Lifetime Achievement» pour les services qu'il a rendus à l'association. Après Bo Krogvig / Suède et Jon Gaul / Australie, il est le troisième membre de l'IAPC à recevoir cet honneur.

Nouveau conseil d'administration

En outre, une réforme structurelle globale, préparée par le Président Mehmet Ural, a été adoptée à l'Assemblée générale du CPIP. Cela prévoit une réduction drastique du nombre de membres du conseil et une répartition fixe des responsabilités pour chaque membre du conseil. Le nouveau Conseil d'Administration, composé de 13 membres, a été élu lors de l'Assemblée Générale Annuelle et entrera en fonction le 1er janvier 2020. Il se compose comme suit:

  • Président: Mauricio De Vengoechea, Colombie

  • Trésorier: Melissa Cressey, USA

  • Secrétaire général: Matt Klink, USA

  • Vice-président, adhésion: Marilu Brajer, Argentine

  • Vice-président, conférences et événements: Crystal Martin, États-Unis

  • Vice-président, collecte de fonds: Wayne Johnson, États-Unis

  • Vice-président, Communications: Necati Özkan, Turquie

  • Vice-président, Prix: Mina Jordeby, Suède

  • Membre du conseil d'administration, membres: Marcel Wieder, Canada

  • Membre du conseil, conférence et événements: Justino Pereira, Brésil

  • Membre du conseil d'administration, collecte de fonds: Sal Russo, États-Unis

  • Membre du Conseil, Communication: Kurtis Adigba, Nigéria

  • Membre du conseil, récompenses: Feyi Akindoyeni, Australie

Impressions inoubliables

Dans l'ensemble, la 52e Conférence mondiale, qui s'est déroulée pour la première fois sur un bateau de croisière fluviale, a offert des impressions uniques, tant au niveau des intervenants que du programme d'accompagnement. La découverte de ces paysages magnifiques le long du Danube permettra également à tous ceux qui y ont assisté de se souvenir longtemps de la 52e Conférence mondiale. À ce stade, nous souhaitons exprimer notre gratitude particulière à tous les participants et intervenants, et en particulier à Melissa Cressey en tant que présidente du programme, Sepp Hartinger en tant que présidente de la conférence ainsi qu'à tous nos sponsors et à toute l'équipe de Hartinger Consulting pour la mise en œuvre et organisation de cet événement.

Statement by Maurucio de Vengoechea, IAPC President, on Today's Events at the U.S. Capitol 

06 January 2021

MIAMI, FLA. (January 6, 2021) – Mauricio de Vengoechea, president of the International Association of Political Consultants (IAPC), issued the following statement:

“Today is a dark day for democracy, the democratic process and the peaceful transition of power. On the day when the United States Congress undertakes its solemn and constitutionally mandated responsibility to officially count Electoral College votes, supporters of Donald Trump’s fraudulent election claims marched on the Capitol and rioted. These despicable acts resulted in at least one death, desecrated the U.S. Capitol and represent images often seen on television in other countries around the world.

 

“Since November 3, vast segments of the American public have been bombarded with Donald Trump’s claims that the election was stolen and results were fraudulent. None of these spurious claims have been proven. In fact, they have all been disproven in court.

 

“Today’s violence and disorder highlights that democracy is fragile. But hope springs eternal for a brighter day. America’s leaders must do better – if not immediately then on January 20 and thereafter. American voters and democracy deserve better.

 

“With more than 50 years as a global champion of democracy, the IAPC believes these events underscore the importance of ethical leadership, election transparency, respect for the facts and understanding and respect of due process in constitutional democracies.

 

About the IAPC:

Since 1968, the International Association of Political Consultants, an organization of political consultants worldwide, has committed itself to fostering democracy and the democratic process throughout the world. Learn more at www.iapc.org.

52nd IAPC World Conference on the Danube delighted the participants

19 December 2019

View conference photos here.

Some 120 participants from 26 nations appeared deeply impressed by the 52nd IAPC World Conference, which took place on a Danube river cruise from Passau to Vienna from 8 to 12 November 2019. Under the general question of the conference: “Democracy under pressure?”, around fifty speakers gave presentations and discussed the worldwide development of democracy in addition to revealing the latest trends in political campaigning.

An outstanding start with Max Zirngast

The conference began with the Austrian journalist Max Zirngast, who had been indicted in Turkey in 2018 for membership of a terrorist organization and spent over three months in a high-security prison before being acquitted in September 2019. He not only outlined developments in Turkey, but also presented a global review that confirms legitimate concerns about the state of democracy around the world. The lead-in was presented by former IAPC President Volker Riegger. Furthermore, the “Democracy in Danger” session also featured numerous examples from countries around the world where the quality of democracy has been compromised. In this regard, a discussion on the situation in Latin America, Russia and Scandinavia was hosted by Faye Diamond / USA and featured Mauricio De Vengoechea / Colombia, Ekaterina Egorova / Russia as well as Torbjörn Sjöström / Sweden.

The Rise of Women and the Challenge We Face

The first morning of the 52nd World Conference ended with a stimulating round table discussion on the role and challenges of women in society. Hosted by Mina Jordeby / Sweden, the discussion featured Regula Bühlmann / Switzerland, Ondine Fortune / USA, Milica Katic / Serbia and Justine Gaspar / Malta.

Visit to the Mauthausen Memorial

The afternoon of the first day of the conference was marked by a commemoration of the horrors of the Second World War. The guided tour through the former Mauthausen concentration camp near Linz and, in particular, the observation of a minute’s silence at the roll call ground with readings by Faye Diamond and Marcel Wieder was an extremely sobering experience for many of the participants. The event concluded with a presentation by former Austrian President Dr Heinz Fischer on “Democracy under pressure – learning from the past”, who was introduced by Sepp Hartinger / Austria. In his address, Dr Fischer shed detailed light on the background to this history and pointed to the lessons to be learned from it.

Europe as the lead-in to the second day

The second day of the conference began with a session on Europe and the EU in which the former Prime Minister of Slovenia and long-time MEP Alojz Peterle as well as Andreas Pfeifer, head of the foreign policy editorial department of the Austrian Broadcasting Corporation ORF and Gerda Füricht-Fiegl from Danube University Krems examined various problems and outlined ways and solutions. The session was hosted by Susanne Hartinger / Austria.

New trends in political communication

A further thematic focus consisted of presentations on the latest trends from all over the world. Participants followed the presentations with great interest. Hosted by Program Chair Melissa Cressey / USA, exciting news from a wide variety of campaigning disciplines was presented by Feyi Akindoyeni from Australia as well as Adam Hyland, Aubrey Montgomery, Josh Nanberg and Brent Buchanan from the USA.

Austria session at Danube University

One of the key issues discussed at Danube University in the afternoon was the state of Austrian politics. Hosted by Christoph Hofinger, this segment featured contributions by Katrin Praprotnik, Tamara Ehs and Judith Kohlenberger. An inspiring wine tasting at Nikolaihof, the world’s oldest winery, and an exclusive nighttime visit to the Krems art gallery completed the day’s schedule before the conference cruiser set off for Vienna.

US politics and elections around the world

The third day of the conference began with a guest presentation by Jim Gilmore, the American Ambassador to the Organization for Security and Cooperation in Europe (OSCE). He emphasized the organization's importance to the world before dedicating himself to his theme: “Has President Trump changed democracy?” The session was hosted by Tom Edmonds / USA. Following this, assessments regarding the 2020 US presidential election were outlined by Doc Sweitzer for the US Democrats and Matt Klink for the US Republicans in a segment hosted by Dave Catanese before Kehinde Bamigbetan / Nigeria, Marilu Brajer / Argentina, Marcel Wieder / Canada, Necati Özkan / Turkey and Jan Juul Christensen / Denmark presented election campaigns from across the world in a session chaired by Crystal Martin / USA.

Award of the IAPC Democracy Medal as a grand finale

The official part of the 52nd World Conference concluded with the award of the IAPC Democracy Medal to Ekrem Imamoglu, the new mayor of Istanbul. The award was received on his behalf by Emrah Sahan, project coordinator of the Istanbul election campaign, in particular for conducting an election campaign without aggression and for his efforts as a peacemaker after the first elections had been annulled in Istanbul.

Visit to UNO-City Vienna

Another highlight of the accompanying program was a guided tour of UNO-City Vienna and a presentation given by Martin Nesirky, Director of UNIS Vienna.

The lifetime achievement award went to Sepp Hartinger

During the final gala dinner on board, Sepp Hartinger, Austria, a member of the IAPC since 1982 and its President from 1999-2001, was awarded the “Joe Napolitan & Michel Bongrand Founder Award for Lifetime Achievement” for the services he has rendered to the Association. Following on from Bo Krogvig / Sweden and Jon Gaul / Australia, he is the third member of the IAPC to receive this honor.

New Board of Directors

In addition, a comprehensive structural reform, prepared by President Mehmet Ural, was adopted at the IAPC General Assembly. This provides for a drastic reduction in the number of board members and a fixed allocation of responsibilities for each individual board member. The new 13-member Board of Directors was elected at the Annual General Meeting and shall commence its duties on 1 January 2020. It is composed as follows:

  • President: Mauricio De Vengoechea, Colombia

  • Treasurer: Melissa Cressey, USA

  • Secretary General: Matt Klink, USA

  • Vice President, Membership: Marilu Brajer, Argentina

  • Vice President, Conferences & Events: Crystal Martin, USA

  • Vice President, Fundraising: Wayne Johnson, USA

  • Vice President, Communications: Necati Özkan, Turkey

  • Vice President, Awards: Mina Jordeby, Sweden

  • Board Member, Membership: Marcel Wieder, Canada

  • Board Member, Conference & Events: Justino Pereira, Brazil

  • Board Member, Fundraising: Sal Russo, USA

  • Board Member, Communication: Kurtis Adigba, Nigeria

  • Board Member, Awards: Feyi Akindoyeni, Australia

 

Unforgettable impressions

All in all, the 52nd World Conference, which was staged for the first time on a river cruiser, offered unique impressions, both in regard to the speakers and the accompanying program. The discovery of such magnificent landscapes along the Danube shall also help the 52nd World Conference to long be remembered by all those who attended it. At this point we wish to express our special gratitude to all the participants and speakers, and in particular to Melissa Cressey as Program Chair, Sepp Hartinger as Conference Chair as well as to all our sponsors and the entire team of Hartinger Consulting for the implementation and organization of this event.

Lorsque l'Association internationale des consultants politiques (IAPC) a décerné la Médaille de la démocratie 2018, le plus ancien prix international de la démocratie au monde, à trois éminents militants pour la démocratie de Hong Kong - Joshua Wong, Nathan Law et Alex Chow; les jeunes leaders étudiants du Mouvement des parapluies - nous savions que leur lutte était importante.

Aujourd'hui, à Hong Kong, des millions de personnes protestent pour que leurs droits démocratiques soient protégés. Malheureusement, Joshua Wong a été arrêté par la police de Hong Kong, avec plus de 900 autres citoyens de Hong Kong pour protester contre la loi d'extradition en cours, la brutalité policière et l'absence de suffrage universel pour des élections libres et équitables à Hong Kong.

L'IAPC condamne dans les termes les plus fermes cette répression politique en faveur de l'état de droit, des droits de l'homme et de la liberté d'expression. L'IAPC invite le monde à s'exprimer au nom de Hong Kong.

L'attention et les protestations mondiales sont peut-être la seule protection dont disposent ces courageux Hongkongais.

Cliquez pour télécharger la lettre du président de l'IAPC Mehmet Ural à Carrie Lam - l'exécutif de la région administrative spéciale de Hong Kong - et le communiqué de presse de l'IAPC.

HONG KONG PROTESTS A TIMELY REMINDER THAT DEMOCRACY MATTERS

Lorsque l'Association internationale des consultants politiques (IAPC) a décerné la Médaille de la démocratie 2018 à trois éminents militants de la démocratie de Hong Kong - Joshua Wong, Nathan Law et Alex Chow, dirigeants étudiants du Mouvement des parapluies - nous savions que leur lutte était importante.

Les mêmes jeunes courageux qui contribuent aujourd'hui à inspirer les autres à Hong Kong à lutter pour leurs droits humains, ont été reconnus lors de la 51e Conférence mondiale de l'IAPC à Sydney, en Australie, l'année dernière.

«Des millions de personnes à Hong Kong protestent aujourd'hui pour que leurs droits démocratiques soient protégés et gagnent dans une incroyable démonstration de pouvoir populaire.» Le président de l'IAPC, Mehmet Ural, a déclaré: «Il est important de reconnaître et de célébrer les braves gens qui risquent leur vie et leur liberté pour protéger les droits démocratiques de beaucoup. La reconnaissance et l’attention mondiale sont peut-être la seule protection dont bénéficient ces braves gens.

En 2018, les membres internationaux de l'IAPC ont voté pour décerner le prix de la démocratie internationale le plus ancien au monde à Joshua Wong, Nathan Law et Alex Chow, les jeunes leaders étudiants du Mouvement des parapluies de désobéissance civile de Hong Kong, également connu sous le nom d'Occupy Central.

«Le prix de la Médaille de la démocratie de l'IAPC 2018 a reconnu le courage et la persévérance de ces leaders étudiants à promouvoir et à maintenir l'autonomie et les libertés démocratiques de Hong Kong face au contrôle politique croissant des autorités pro-Pékin.

«Alors que l'expansion mondiale de la démocratie a récemment échoué face aux tendances populistes et autoritaires, leur mission démocratique offre un exemple brillant à imiter pour les jeunes citoyens du monde entier», a déclaré M. Ural.

Joshua Wong et ses collègues ont initié le sit-in de 79 jours à Hong Kong à partir de septembre 2014, la plus grande manifestation politique en Chine depuis la place Tiananmen.

En août 2017, Joshua Wong (alors âgé de 21 ans), Nathan Law (24 ans) et Alex Chow (27 ans) ont été reconnus coupables et emprisonnés pendant six à huit mois pour leurs rôles au début des manifestations de 2014, les empêchant de se présenter aux élections politiques. pour cinq ans.

Mais dans une victoire éclatante pour les trois jeunes leaders de la démocratie, la plus haute cour de Hong Kong a annulé en février 2018 les peines de prison du trio. Ils avaient déjà purgé deux mois de leur peine lors de leur libération sous caution en novembre 2017.

Malgré des peines de prison, des pressions politiques et des agressions physiques, Joshua Wong et ses collègues restent rebelles, poursuivant les efforts pacifiques des dirigeants étudiants pour obtenir le suffrage universel et protéger l'autonomie et les libertés garanties à Hong Kong dans la déclaration conjointe sino-britannique.

Cette déclaration a renvoyé Hong Kong à la domination chinoise en 1997 après 150 ans en tant que colonie britannique en vertu du principe `` Un pays, deux systèmes '', permettant à l'ancienne colonie de maintenir son système politique et économique unique avec des droits à la liberté d'expression, la liberté de la presse et la liberté Assemblée garantie jusqu'en 2047. Mais les critiques accusent Pékin d'ingérence rampante dans les affaires de la ville et son gouvernement de suivre la ligne de Pékin.

Informations complémentaires:
Jon Gaul | +61414 603 133

Nay Pyi Taw, Myanmar: Aujourd'hui, Aung San Suu Kyi, du Myanmar, a reçu son certificat et sa médaille de bronze pour le prix de la démocratie de l'Association internationale des consultants politiques (IAPC) qu'elle a remporté en 1995.

Le Dr Suu Kyi a reçu la Médaille de la démocratie en 1995, mais l'organisation n'a pas pu la lui présenter en raison de son assignation à résidence pendant cette période. Aujourd'hui, l'ancien président Rick Ridder et Joannie Braden, membre de l'IAPC, ont remis le certificat et la médaille de bronze au Dr Suu Kyi lors d'une cérémonie dans la capitale du Myanmar.

Lors de la présentation, M. Ridder a lu ce qui suit:

Chaque année, lors de sa conférence annuelle, l'Association internationale des consultants politiques décerne sa Médaille de la démocratie à un individu ou à une organisation qui, de l'avis de ses membres, a travaillé avec courage pour favoriser, promouvoir et soutenir le processus démocratique partout dans le monde.

Un rendu bruni de l'Acropole est gravé en relief sur la face de la grande médaille de bronze. Le verso contient le nom gravé du destinataire et l'année à laquelle il a été donné. À juste titre, le certificat qui accompagne la médaille comprend cette définition universellement reconnue de la démocratie.

En 1995, la médaille de la démocratie a été décernée à Aung Son Suu Kyi par les membres de l'IAPC. Mais les circonstances ont empêché la remise de la médaille à ce moment-là. Aujourd'hui, au nom des membres de l'IAPC, de l'ancien président Bo Krogvig de Suède et de l'actuelle présidente Nancy Todd des États-Unis, j'ai le plaisir de remettre la Médaille de la démocratie de l'IAPC à Aung Son Suu Kyi, du Myanmar, 22 ans plus tard.

Dr. Suu Kyi, en remerciant les membres de l'IAPC, a réitéré son engagement à promouvoir la démocratie et des élections libres et équitables. «C'est un long chemin», a-t-elle expliqué.

  • Facebook
  • Twitter

©2021 International Association of Political Consultants | Privacy Policy